En savoir plus sur la chaudronnerie

chaudronnerie vosgesLa chaudronnerie, industrie emblématique des Vosges (88) et de la Lorraine, a bien évolué depuis la Révolution Industrielle et l’arrivée de nouvelles techniques, de nouvelles technologies et machines. Cependant, le métier de chaudronnier consiste toujours à fabriquer des pièces en métal.Les matériaux travaillés à l’époque étaient principalement l’acier, le cuivre, le zinc, le plomb et le laiton. Aujourd’hui, certains matériaux ont quasiment disparu du fait de leur toxicité (plomb) et on travaille principalement l’acier inoxydable, l’aluminium ou encore le titane. Petit tour d’horizon de la chaudronnerie, cette branche de l’industrie sidérurgique méconnue du grand public.

Les différentes techniques utilisées en chaudronnerie

Le traçage

Les techniques de traçage sont utilisées pour dessiner les différents éléments à même les plaques de tôle. A l’époque réalisé manuellement, ce procédé est aujourd’hui pris en charge dans l’industrie par des machines programmables qui utilisent des procédés géométriques de projection pour dimensionner les pièces. Bien entendu, les artisans chaudronniers continuent à réaliser toute cette phase de la fabrication en utilisant des techniques séculaires et des outils traditionnels comme le compas, la pointe à tracer, le trusquin, le pointeau, la règle ou l’équerre.

Le cintrage

C’est une technique qui consiste à déformer une pièce de métal en lui faisant suivre son axe de plus forte inertie, autrement dit, on l’utilise pour obtenir une forme de cylindre ou de cône.

La rétreinte

Cette technique en chaudronnerie s’apparente à un pliage, elle est utilisée pour recourber les rebords d’un plat à tarte par exemple. Une caractéristique de cette opération : la partie rétreinte est plus épaisse qu’au départ.

L’ouverture

On l’utilise par exemple pour réaliser un bec verseur sur un récipient en métal. Cette technique produit le résultat inverse de la rétreinte car l’étirement du métal provoque une diminution de son épaisseur.

Le planage

On utilise lors de cette dernière étape le marteau postillon, la batte à planer pour donner la forme finale à la pièce en métal. On procède aussi à un polissage de la pièce pour lui donner un aspect lisse et brillant.

Les outils du chaudronnier

Pour façonner des pièces en métal, le chaudronnier traditionnel utilise des outils spécifiques :

  • machines de découpe laser, des cisailles ou encore des chalumeaux découpeurs ;
  • poste de soudage au chalumeau afin de souder les pièces entre elles ;
  • machines plieuses et cintreuses ;
  • différents types de marteaux (marteau à garnir, marteau à rentrer, à rétreindre, etc.).

Vous cherchez un expert de la chaudronnerie et de la soudure à Chaumousey dans les Vosges (88) ? Spécialisés dans les échangeurs ou de réservoirs à pression, Comesse Soudure vous accompagne dans tous vos projets sidérurgiques.

Recherches populaires : Chaudronnerie Vosges
Remonter